Terre Mémoire

Propos de Nicole Guérin : Comme un hommage à ceux qui l'ont inspiré et accompagné tout au long de sa vie artistique.

friseST

bouteilleCorrespondance
Qu’ils viennent des tribus traditionnelles entourant les volcans géants d’Afrique de l’Est, ou de l’antiquité nipponne, les témoignages sont nombreux de la fascination qu’exercent certains  lieux de notre planète sur l’imagination des hommes. Objets de toutes les peurs et de tous les fantasmes dans les sociétés vernaculaires, les terres volcaniques ont cristallisé autour d’elles les cultures locales.  
Mon travail habituel porte précisément sur ces hommes et la culture qui les animent, et j’ai voulu, à l’occasion de cette rencontre autour du four Yakishime en 2010 faire un travail spécifique en forme d’hommage à ceux qui m’ont inspiré et accompagné tout au long de ma vie artistique. J’ai ainsi reconstitué l’interprétation phénoménologique de la compréhension du monde de ces peuples traditionnels, en prenant moi-même pour objet d’étude cet environnement minéral et terrifiant qui les inspire dans leurs croyances et leur "cosmogonie". J’ai repris le processus de description et de mémoire des phénomènes naturels de la géologie et de la dynamique terrestre, à travers l’œil innocent qui les perçoit depuis des millénaires.
Ces terres de feu et de flammes, ces roches magmatiques, ces forces telluriques qui laissent présager de la violence terrible des profondeurs souterraines, j’ai voulu en témoigner par la sculpture, de la même façon qu’en témoignent, au pied du Nyiragongo, les anciens du village lorsqu’ils racontent les légendes antédiluviennes de « celui qui fume ». Ainsi, l’argile, après avoir pris entre mes mains la forme évocatrice de mon interprétation, subira les chaleurs extrêmes des fours à haute température ;  lorsqu’elles seront telles que la roche elle-même deviendra lumineuse et incandescente, le processus de transformation moléculaire, au niveau le plus intime et fondamental de la matière, rendra à la terre et à la sculpture la noblesse digne des roches noires des grands volcans. Quentin Marquet. 2009
 
J'adresse tous mes remerciements à Nicole Guérin qui à apporté son concours au projet "Terre Mémoire" avec grande générosité. 
Nicole devait participé au projet et à la cuisson du four avec une production personnelle.
 Malheureusement elle n'a pu y venir. [S.K.]